Aidez-nous à continuer

Madame, Monsieur,

Dr Richard SchneiderLes fêtes de fin de d’année approchent. Tout le monde le sait, malgré la crise économique mondiale, elles ne seront pas faites pour faire de grandes économies. Chacun espère que ses voeux seront exaucés et c’est l’occasion de retrouver ceux qu’on aime autour d’une table bien garnie.

Chers amis donateurs, laissez parler votre coeur pour un coeur qui se bat, aidez-nous à sauver le plus d’enfants lao possible. Par votre don, vous donnez bien plus qu’une lueur d’espoir à ces enfants cardiaques en détresse et vous réconfortez en même temps leurs familles.

Six fois par an l’ADS se retrouve à 13 000 km de Luxembourg à l’Institut Lao-Luxembourgeois du Coeur qui a ouvert ses portes en 2004 grâce au cofinancement du Gouvernement Luxembourgeois.

Venus de Luxembourg, Strasbourg, Freiburg, Bad Neustadt, nous sommes cardiologues, chirurgiens, pédiatres, infirmiers, anesthésistes et ingénieurs. Dans un contexte financier et humain devenu précaire, l’ADS a encouragé les efforts de ses médecins et de ses infirmières afin de soigner, de guérir et de sauver les jeunes patients cardiaques du Laos, mais aussi de former les Lao à la cardiologie et à la chirurgie cardiaque. Ceci est chose faite pour la chirurgie cardiaque adulte, mais nécessitera encore plusieurs années de soutien pour la chirurgie du petit enfant.

De cette belle aventure, la plus belle est entre toutes, puisqu’elle a pour finalité de contribuer à la santé de l’homme, et plus encore des enfants, tout en opérant un transfert du savoir, il faut retenir aussi et surtout l’abnégation de tous les participants : médecins, infirmiers, techniciens, ingénieurs, tous mus par une noble pulsion. Ils se rendent depuis 13 ans au Laos, bénévolement, sur leur congé afin d’oevrer sans relâche, toujours avec le sourire. Vous pouvez participer à transmettre ce sourire, à cette espérance, à cette contribution au développement du Laos. C’est une façon parmi d’autres, de participer à la paix entre les humains.

1000 interventions chirurgicales ont été réalisées avec succès jusqu’à ce jour. Un nombre important d’enfants attendent notre aide afin d’être opérés. Sans intervention chirurgicale, ces enfants sont condamnés à une mort prématurée et privent le Laos de sa plus grande ressource. Par un geste chirurgical nous rendons à ces enfants non seulement la santé, mais leur dignité et leur confiance en l’avenir.

Les conséquences de la crise économique mondiale toucheront beaucoup plus longtemps les pays en voie de développement que les pays industrialisés, et c’est la raison pour laquelle nous devons poursuivre notre politique de développement durable, le plus grand défi de l’humanité pour ce siècle, sinon nous courons le risque de voir nos efforts de longue date anéantis.

Votre don, geste généreux, témoigne de votre attachement aux pays du tiers monde et en particulier aux enfants cardiaques du Laos. Sans vous, précieux donateurs, une ONG comme la nôtre ne pourrait exister et ne pourrait persévérer dans son travail.

Bonnes fêtes de fin d’année.

Dr Richard SCHNEIDER